Le bonheur, c'est maintenant !

Comment vaincre la peur d’agir ?

Comment vaincre la peur d'agir ?

L’article ci-dessous n’est pas une simple retranscription de la vidéo, il vient compléter la vidéo avec davantage d’informations.

Comprendre la peur d’agir ?

La première étape pour résoudre un problème (je devrais dire un challenge) est d’en prendre conscience. Si vous êtes en train de lire cet article, c’est que vous en avez déjà conscience, dans une certaine mesure en tout cas.

J’ai une première information importante pour vous :

VOUS ETES NORMAL

Avoir peur est en effet une émotion normale. Il est important de savoir que les êtres humains sont les seuls (en opposition aux êtres vivants et notamment aux animaux) à être capable d’anticiper ce qui pourrait arriver. Nous ne sommes pas tout le temps dans le moment présent. Nous avons un don naturel pour ressasser le passé (alors qu’on ne peut plus le changer) et à anticiper le futur en se créant des dizaines de scénarios possibles. Cette approche est logique, car en réfléchissant à une problématique future, nous améliorons les probabilités de bien s’en sortir. Mais à quel prix ? Si nous ne sommes pas dans un danger réel de mort, mieux vaut lâcher prise, car 9 fois sur 10, vous envisagerez tout, sauf ce qui va réellement se produire. Ca vous parle ?

La peur est naturelle, mais elle ne doit pas vous empêcher de vivre.

Trop souvent, on a le scénario suivant qui se répète, ce cercle vicieux :

Peur -> Manque de confiance en soi -> Inaction -> Peur -> etc…

Les émotions nous paralysent complètement.

Pour sortir de ce cercle vicieux, de cette paralysie, il est important de prendre vraiment conscience de la peur (ou les peurs) qui nous bloquent. Prenez donc le temps de réfléchir à ce que vous voudriez faire, et à ce qui vous bloque pour le faire. Peut-être est-ce un nouveau projet professionnel, ou alors voulez-vous commencer un nouveau sport, apprendre un instrument de musique, apprendre une langue étrangère, voyager, … Cela reste très personnel, les seuls bonnes réponses sont les votre. Personne ne vous jugera.

Cette première étape peut être difficile pour la plupart d’entre nous, car réfléchir à ce que nous voulons est déjà une difficulté en soi, car nous avons déjà créé des mécanismes de défenses face à ces choses là, pour ne pas se mettre en danger, pour rester dans notre zone de confort.

  1. Prenez quelques minutes pour noter sur une feuille au moins 5 choses que vous aimeriez faire et que vous n’avez pas faites. N’arrêtez pas tant que vous n’en avez pas 5. Si vous en avez plus, très bien, notez toutes celles que vous avez en tête.
  2. A côté de chacune de ces choses, notez ce qui vous empêche de le faire (les peurs les plus courantes sont la peur de l’échec, la peur du regard de l’autre et donc du rejet, de l’abandon, et la peur du succès (car si on parvient à réaliser l’objectif, cela nous ouvre un univers inconnu, et donc effrayant, vous préférez rester dans votre zone de confort plutôt que de réussir et changer les choses).

Dans tous les cas (ou presque), sachant que la peur n’est, la plupart du temps, pas logique, le principal obstacle est simplement vous-même. Vous doutez de vous-même.

Alors comment combattre cela ? Comment être plus courageux que vos doutes ? Comment devenir la meilleure version de vous-même ?

Comment combattre sa peur d’agir ?

Ce qui compte, c’est notre réaction face aux évènements. En effet, nous réagissons à 10 % selon la logique, et à 90% selon nos émotions (dont font partie les peurs).

Lorsque la peur se fait sentir, pour ne pas la laisser s’installer, votre réponse devrait être une action facile immédiate.

En effet, plus vous tarderez à agir, plus vous aurez le temps de penser. Et vous savez déjà que plus vous pensez, moins vous parviendrez à agir, car vous vous auto-saboterez.

Vous allez passer de votre monde intérieur (vos pensées) à votre monde extérieur (vos actions).

La citation suivante nous montre bien que nos pensées doivent être au service de nos actions, et inversement :

« Il faut agir en homme de pensée, et penser en homme d’action », Henri Bergson

Malheureusement, 95% des gens n’agissent pas… Vous voulez sortir du lot ?

Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous ? Et vous avez raison. C’est pourquoi je vais partager avec vous quelques méthodes qui fonctionnent pour moi.

Agir pas à pas

La méthode de René Descartes : subdiviser les problèmes en sous-étapes, que vous subdiviserez à nouveau etc… jusqu’à ce que cela devienne facile à réaliser pour vous.

Pour illustrer cela, je vous partage mon expérience personnelle par rapport à ce blog justement.

Cela fait longtemps que je me pose la question de créer un blog sur le développement personnel, sujet que j’affectionne beaucoup. Il ne se passe pas un jour sans que je lise sur le sujet, ou que je regarde une vidéo sur un sujet particulier du développement personnel, ou que je discute avec une ou plusieurs personnes d’un sujet « profond ».

Mais je n’ai pas franchi le cap, car j’ai plusieurs peurs qui m’en empêchent, notamment :

– je ne sais pas par quel sujet commencer

– je doute de mes compétences sur le sujet, je pense ne rien avoir à apporter de plus que toutes les personnes qui en parlent déjà très bien (le développement personnel a déjà été traité sous tous les angles…)

– j’ai envie de faire des vidéos, mais je ne suis pas à l’aise pour parler devant la caméra

– j’ai peur du regard des autres : si ce que je dis n’est pas intéressant, on va me critiquer, je vais perdre confiance en moi

– je vais abandonner à un moment ou à un autre, j’ai souvent fait ça

Pour contourner ces problématiques que je m’imposais, je les ai découpé en sous-problèmes, jusqu’à ce la première étape soit « facile » à faire.

Voici donc comment « créer un blog sur le développement personnel » s’est transformé en sous-étapes :

1ère étape :

Lire (ou écouter s’il s’agit de vidéos) les 10 premiers résultats de Google sur le sujet de mon choix, et écrire les idées qui sont les plus intéressantes

-> j’ai choisi « vaincre sa peur d’agir ».

2ème étape :

Mettre ses idées en ordre et rédiger un article en rajoutant mes idées, mes expériences personnelles

3ème étape :

Faire une vidéo en reprenant les idées écrites. Peu importe si le rendu est bof et que je ne suis pas à l’aise sur la vidéo

4ème étape :

Publier le texte et la vidéo sur le blog (et sur Youtube) (que j’avais déjà créé (étape facile pour moi) avant de l’abandonner car la suite était trop difficile)

Si vous lisez cet article, c’est que j’y suis parvenu, car j’ai divisé un challenge insurmontable pour moi à la base, en mini étapes, bien plus faciles à réaliser. Un voyage au bout du monde commence par le premier pas. Avancez donc pas à pas et vous ferez de grandes choses.

Vaincre ma peur d’agir, en écrivant un article sur la peur d’agir m’a beaucoup aidé, car j’ai été obligé de mettre en œuvre ce que j’écris pour vous.

En faisant cela, vous aurez pris la décision d’agir. « Prendre la décision ». C’est vous qui décidez, c’est vous qui maîtrisez votre vie et qui en faites ce que vous voulez.

Cela vous aidera à prendre confiance en vous. Bravo !

Faites-vous coacher

Pour ne pas lâcher vos objectifs après quelques étapes (car vous passerez par des moments de démotivation, cela arrive à tout le monde), vous pouvez prendre un coach.

Tout de suite les grands mots me direz-vous… Et bien non, pas forcément.

Choisissez une personne qui vous motivera, ça peut être 2 types de personnes :

– une personne que vous ne connaissez pas et qui vous inspire (comme un youtubeur par exemple)

– une personne de votre entourage qui soit à l’écoute et qui pourra vous remotiver. Il est possible que cette personne soit dans la même démarche que vous et que vous fassiez chacun le rôle de coach pour l’autre, cela créera un lien encore plus fort entre vous. Si vous n’avez pas de personne comme cela dans votre entourage (comme la plupart des gens d’ailleurs), ne vous inquiétez pas, ça finira certainement par arriver dans votre vie, sans que vous ne vous en aperceviez.

Pour moi, ça a été de commencer une formation en ligne sur le fait de devenir blogueur, afin d’être guidé par à pas. Cela me permet d’avoir davantage confiance dans le fait que je n’abandonnerais pas.

De plus, le sujet du développement personnel m’apporte personnellement beaucoup, et j’ai envie de partager cela à un maximum de personnes pour les aider également, car je ressens le besoin d’apporter de la valeur aux autres, par un moyen humain et non commercial. Cela n’est pas le cas dans mon travail actuel, qui me plaît par certains côtés, mais dans lequel ce manque se fait de plus en plus ressentir.

Célébrez les succès

L’échec n’est qu’une perception (la vôtre, ou la vôtre par rapport à l’avis de votre entourage).

En vous fixant des mini objectifs, vous atteindrez donc des réussites, des succès, car vous les aurez vous-même définis comme tels en commençant à agir.

Une fois ces objectifs, et donc ces succès, atteints, fêtez-les. De la manière qui vous fait plaisir.

Cela peut-être en ouvrant une bouteille de champagne avec votre entourage. Ou bien tout simplement en vous offrant une séance de cinéma, ou une soirée un peu particulière avec votre famille ou vos amis.

Personnellement, je vais fêter cela, en organisant une soirée « jeux de société » (je suis fan) avec des amis, en leur faisant découvrir la vidéo.

Dites-moi en commentaire quelles sont les choses que vous voudriez réaliser. Cela m’intéresse, pourra donner des idées aux autres, et cela créera un premier engagement de votre part. C’est peut-être votre première mini étape !

Pour finir, je peux vous conseiller un livre sur le sujet :

« Tremblez mais osez » de Susan Jeffers

Je ne l’ai pas encore lu, mais il est dans ma liste des livres que je voudrais lire.

Mais n’oubliez pas que lire c’est bien, mais agir c’est mieux. Vous ne devriez jamais lire un livre sur un concept du développement personnel sans agir directement ensuite. Et c’est pareil avec les articles que vous lirez sur ce blog ou sur d’autres.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *